FoodLoire, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Ciblez vos actions > Les informations pays > Italie

Italie

Flux RSSImprimer la page

3è client de la France


Importation 

L’Italie est un grand pays importateur de fruits et légumes avec 5,54 milliards d’euros en 2019.  Les importations servent à pallier les baisses de production ou bien la saisonnalité de la production nationale. En 2018, la France a fourni des fruits et légumes frais, surgelés ou en conserve pour une valeur de plus de 510 millions d’euros. L’Italie est le 4è marché export pour la filière française de fruits et légumes.

En ce qui concerne la viande bovine, la France a toujours tenu un rôle référent à l’importation, et reste le 1er fournisseur malgré la modification des habitudes alimentaires des italiens. Cependant la Pologne arrive sur le marché en proposant une offre moins qualitative mais plus compétitive sur le marché Italien.
Le marché est principalement importateur de produits de base destinés à la transformation.

Parmi les produits destinés à la consommation directe, les importations de produits frais tels que les produits laitiers, la viande, les produits de la mer, et les fruits et légumes sont dominantes. Les importations de produits d’épicerie dépassent néanmoins les 6 milliards d’euros. La France détient sur ce segment une part de 13 % et se positionne ainsi au 2nd  rang des fournisseurs, derrière l’Allemagne.

L’import de viennoiserie et de panification fine profite d’une importante croissance. La France est le 2è fournisseur après l’Allemagne avec 33 % de part du marché sur l’import de produits de boulangerie et pâtisserie.

Consommation

L’Italie a connu jusqu’en 2016 une forte baisse de la consommation de viande au sein des ménages italiens. La tendance s’est inversée en 2017 sans pour autant atteindre un redémarrage réel de la consommation. Les familles italiennes ont davantage dépensé en 2018 pour la viande bovine avec une hausse de 2,1% et la viande de volaille de 3% alors que les dépenses pour la viande de porc sont en baisse. Les dépenses de charcuterie sont cependant en progression de 2,8% en 2018. Le changement des habitudes alimentaires mettent en avant les produits éthiques et plus sains au-delà de l’aspect économique qui est pourtant un point important dans la décision de consommation. Environ 8% de la population de plus de 14 ans en Italie ne consomment pas de viande. 

Les produits français bénéficient d’une bonne image. Le savoir-faire des entreprises, la qualité ainsi que la diversité des produits français  sont appréciés tant par les professionnels que par les consommateurs.

Les offres innovantes et répondant aux tendances du marché sont évaluées avec un réel intérêt par les acheteurs italiens. Les produits issus de l’agriculture biologique, prêts à consommer ou 100 % végétaux, sont les segments les plus porteurs sur le marché italien.

L’Italie est le 3è pays consommateur de vin après les États-Unis et la France. La consommation de vin devient plus exigeante. Les consommateurs se soucient davantage du design et de la communication du producteur. Les bières artisanales bénéficient connaissent un véritable essor. C’est pourquoi il est indispensable de se différencier en termes de typologies de bières proposées et d’adapter sa communication pour capter l’intérêt du consommateur.

Distribution

Le secteur HoReCa, qui représente environ 35 % de la consommation alimentaire, profite de la hausse de la consommation des ménages dans ce domaine tout comme le discount qui détient une part de 15,6 % de la Grande Distribution.

La GMS, particulièrement les supermarchés et les discounts, domine pour la commercialisation des fruits et légumes en Italie sur les dernières années. Il est possible d’approcher directement la grande distribution pour les plus grands fournisseurs sur certains produits. Le passage par un importateur-grossiste est cependant souvent nécessaire afin d’avoir une pérennité dans les échanges commerciaux.

 

Conseils

Il est essentiel de se rendre 1 ou 2 fois par an en Italie pour rencontrer ses partenaires commerciaux et leurs démontrer ainsi sa disponibilité, le relationnel est très important voire essentiel. Les Italiens ont besoin de rencontrer et de tisser un rapport interpersonnel fort. Un soutien commercial, plus important en début de partenariat peut être demandé, notamment sous la forme de gratuités. En fonction de la nature du partenaire commercial, un budget marketing sera également à envisager.

Focus Pays de la Loire :

L’Italie représente la 6è place des pays importateurs de produits ligériens. Avec une part de 6,1 %, l’Italie importe des produits des Pays de la Loire pour 1 349 millions d’euros en 2018. Par ailleurs, elle représente la 4è place pour les produits agro-alimentaires pour une part de marché de 9 % en 2018.

Elle se place en 1er pour les importations de viande ligérienne avec une part de 21 % en 2018 et en 3è position en ce qui concerne les produits laitiers régionaux ce qui représente 8% des importations.

Pour les légumes, l’Italie se trouve en 4è place représentant 7% des produits exportés en 2018.

Pour aller plus loin : 

 

 

Evénements

pas d'événement à venir

► accéder à l'agenda

Chiffres clefs

Population : 60,36 millions d’habitants en 2019

PIB national en 2019 : 2 001 milliards USD

PIB par habitant en 2018 : 42 080 USD 

Capitale : Rome

Langue officielle : Italien

Monnaie : Euro (EUR)